2 August 1789: a discours, arrests, & a theft

(…) Ci-joint,  mon cher ami, le beau discours de M. Necker à l’Hôtel de ville et le généreux arrêté que le Palais-Royal n’a pas voulu ratifier, en sorte que les districts l’ont contredit le 31 et fait décider que les détenus, à commencer par le Besenval, qu’on garde à Brie-Comte-Robert pour ne pas l’exposer à la fureur du peuple et des Gardes suisses même qui vouloient en faire justice, seroient soumis à un jugement légal. A la bonne heure, ils auront le temps de s’ennuyer ! M. de la Vauguyon et son fils arrêtés au Havre doivent être conduits ici à même fin. On en veut à tout ce qui a l’air de fuir avec passeports du Roy, si ceux de la ville n’y sont joints.  Mon fils est écrasé de ses séances et des détails de sa police à la ville. Le trouble actuel me donne peu de facilité pour retrouver une boîte d’or qu’on m’a pincée, vendredi 31, au sortir de l’Opéra ! C’est la première piperie qu’on m’ait faite en ce genre.

Le Marquis de Vergennes à M. de Bellejeant, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’«aristocrates». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 83-84.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s