4 June 1792: “Les François sont fous et fous furieux…”

(…) C’est [the National Assembly – AE] la Tour de Babel ; on n’y entend rien. Les poissardes viennent pendant ce temps-là [during recent heated sessions – AE] danser dans la salle en rond, et l’on crie Ça ira et Vivent les Sans-Culottes, au milieu de la séance. Pendant ce temps, les nuées s’amoncellent autour du malheureux royaume, et les étrangers dont nous sommes exactement cerclés attendent patiemment la réunion de tous leurs grands corps qui s’approchent pour frapper tous à la fois, et notre faiblesse ne nous permet pas de les troubler avant qu’ils soient réunis.

Les ordonnances de police sont que les boutiques soient ouvertes jeudi prochain [Feast of Corpus Christi, 7 June] comme à l’ordinaire, que personne ne soit tenu de tendre, et permission aux curés de faire ou de ne pas faire leurs processions. Voilà l’état de la capitale. Les François sont fous et fous furieux… Les forcenés parlent horriblement du Roy et de la Reine, et les menacent journellement, lis n’ont plus de gardes, les pauvres malheureux !

M. Fougeret à M. Lecoy de la Marche, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’« aristocrates ». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 422.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s