5 April 1791: threats of the foreign princes (just rumours)

Ma chère petite amie, j’ai ce matin un rendez-vous avec le ministre [de la guerre, Louis Lebègue Duportail – AE], dont je te rendrai compte dans ma première lettre. C’est pour m’expliquer à fond et têfe-à-tête. Nous verrons ce qui en résultera… Je suis bien sensible,  mon coeur, aux regrets que te cause mon retard. Il ne m’est pas plus agréable qu’à toi… et mes absences nécessaires seront le seul chagrin que je te ferai jamais… (…)

M. de Montmorin a reçu le manifeste des princes étrangers, où ils refusent de traiter avec un Roy prisonnier, et annoncent qu’ils entreront en France. Ils déclarent qu’ils rendront responsables sur la vie et les biens l’Assemblée, la  commune de Paris, et les districts, et La Fayette et Bailly des violences et des malheurs qui pourroient avoir lieu contre le Roy et sa famille, ou les particuliers même. Dans les provinces, ils déclarent de même que les municipalités, maires et commandans répondront personnellement des désordres et que, s’il y a quelque incendie de fermes, moulins ou châteaux, quelques injures ou violences faites aux seigneurs, curés, ou autres, les municipaux seront pendus et les villages brûlés et pillés. Ainsi, tout se passera fort tranquillement, quand cette promenade aura lieu. (…)

Le Marquis de Mesmon à sa femme, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’« aristocrates ». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 278.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s