4 April 1791: Mirabeau’s funeral

(…) M. de Mirabeau, qui est mort avant-hier, sera pompeusement porté à Saint-Eustache où il sera dépose jusqu’à demain, qu’il sera transféré au  Champ de Mars où l’on fera son oraison funèbre. On le conduira ensuite à Argenteuil, pour y être inhumé près de ses ancêtres, suivant le désir qu’il a témoigné, et son coeur sera déposé dans la nouvelle église de Sainte-Geneviève.

Le cortège sera composé d’un détachement de chaque bataillon de la Garde nationale, d’une députation de chaque section ou district de Paris, du corps électoral, de la municipalité, du département, de la Société entière des Amis de la Constitution, de l’Assemblée nationale, du clergé de la paroisse Saint-Eustache, de lévêque de Paris.

Le corps, au lieu d’être dans le corbillard, sera porté par les plus zélés patriotes. Le cortège se rendra rue de la Chaussée d’Antin, à l’hôtel de M. de Mirabeau ; il passera par les rues Louis-le-Grand, Neuve-des-Petits-Champs, place des Victoires, rues Croix-des-Petits-Champs et Coquillière, et le corps laissé en dépôt à Saint-Eustache jusqu’au lendemain. Nous sommes parfaitement placés pour jouir de ce spectacle. (…)

De Mlle Agathe de la Motte à M. de Givry, son oncle, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’« aristocrates ». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 283-284.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s