22 March 1791: a concert at the Lycée

Jamais je n’avais entendu au Lycée d’aussi beau concert que celui qui s’y donna samedi ; les plus grands talents y étaient réunis. MM. Garât, Chéron, Rousseau y furent universellement applaudis, et Mlle Renaud des Italiens, dont tu as sûrement entendu parler, attira tous les suffrages, comme elle l’a fait toujours, et elle reçut aussi les plus vifs applaudissements. Outre cela, il y avait le maître de musique de la reine, qui toucha dans différentes pièces de musique avec beaucoup de goût, ainsi qu’une jeune demoiselle de douze ans ; le mal, selon moi, qu’il y eut dans ce concert, c’est que tous les virtuoses, excepté M. Chéron et un castrat venu d’Italie, chantèrent en italien, aussi ne me suis je pas amusé autant que dans les autres concerts où l’on chantait en français, mais qui n’étaient pas aussi brillants.

Gaston Maugras, Journal d’un étudiant (Edmond Géraud) pendant la Révolution, 1789-1793, 3ème éd. (Paris, 1890), p. 94.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s