21 March 1791: a bull from the Pope & responses to it

…Je vous admire,  mon cher Désilles, avec votre persuasion de contre-révolution ; je n’y vois aucune apparence, et les gens les plus immiscés dans les affaires n’y croient pas. On dit toujours que l’Assemblée est très embarrassée. En attendant, ils vont leur train et nous enfoncent de plus en plus.  À juger raisonnablement, on imagineroit qu’ils vont l’être beaucoup dans ce moment. La bulle du Pape est arrivée hier matin. Elle contient 53 pages et finit, à ce que Tuault m’a assuré, par excommunier évêques et curés intrus. Mais vous ne vous embarrassez guère de ce que le grand Mogol fait chez lui. Hé bien ! ces messieurs font de même du Pape. M. Gobel de Lydda est allé à Sens pour recevoir l’institution. On assure que le cardinal après la réception d’un bref à lui adressé, n’a pas voulu la lui donner. Mais c’est des on-dit, et en tous cas il la recevra de nos souverains. (…)

Mme de Nermont à M. Désilles, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’« aristocrates ». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 240.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s