17 March 1791: quiet & reasonable Paris

(…) Tout Paris a été illuminé hier pour la convalescence du Roy. Le calme paroît assez s’établir par le mépris où tombent de plus en plus le parti d’Orléans et les Lameth. Les mécontens se multiplient, et le mouvement naturel des choses gagne au Roy beaucoup de partisans. Je crois bien que les choses ne reviendront pas  comme elles étoient, mais elles ne resteront pas comme elles sont. Il y aura un milieu plus rapproché de la justice et de la raison. Ce qu’il y a de vrai, c’est que Paris est plus raisonnable que les provinces. La noblesse y conserve toute sa considération, et les marchands et ouvriers regrettent fort sa dépense et ses décorations qui les faisoient vivre. Sur cet article, il y aura sûrement des représentations du commerce et de nouvelles dispositions. (…)

Le Marquis de Mesmon à sa femme, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’« aristocrates ». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 278.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s