15 March 1792: Counterfeiters from Passy & le sieur Lacombe Saint-Michel

(…) On a arrêté, il y a trois jours, à Passy, près [de?] Paris, des fabricateurs de faux assignats qui en avoient déjà pour plus de 10 millions prêts à être mis en circulation, et avec lesquels il se proposoient d’acheter du numéraire, ce qui l’auroit promptement fait monter. On assure que ces assignats sont contrefaits de manière à ne pouvoir les distinguer des vrais, même par les commissaires du Comité. Il est heureux qu’on se soit saisi à temps de ces faussaires qui ont, dit-on, des correspondances dans d’autres villes de France.

Le sieur Lacombe Saint-Michel, rapporteur du Comité militaire, qui fait maintenant le docteur à l’Assemblée et n’avoit jadis ni esprit, ni crédit, ni fortune, a été de longues années débiteur de mon frère auquel il ne payoit ni capitaux, ni intérêts. Voilà les faiseurs du moment ! Ne sont-ce pas véritablement les gueux qui ont voulu se mettre à la place des gens honnêtes? Notre révolution n’est rien autre chose que cette transmutation ; et si jadis nous étions mangés par les gros,  nous serons désormais sucés par les petits et ronges jusqu’aux os par les vers et les insectes.

M. Lefebvre à M. Vanlerberghe, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’« aristocrates ». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 453.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s