24 January 1790: l’Ami du peuple under threat

Grâces à Dieu nous n’avons aucune scène fâcheuse. II y a eu un peu de bruit hier : on a voulu prendre l’auteur dune feuille incendiaire nommée l’Ami du Peuple. Un des districts de Paris, celui des Cordeliers l’a paru prendre sous sa protection et a résolu de ne point le laisser arrêter. Cela a fait mettre beaucoup de monde sur pied, mais aujourd’hui tout est tranquille. L’auteur, M. Marat, est, je crois, en lieu de sûreté ; il a pris la poudre d’escampette. D’après cela vous voyez que les bruits qu’on fait courir sont bien imaginés et n’ont aucune réalité. J’espère et, d’après ce que vous  me dites, je présume qu’il en est de même pour le lieu où vous êtes…

Le comte de Seneffe à la comtesse de Gontroeuil,  dans Pierre de Vaissière, Lettres d’« aristocrates ». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 165.

Image: Jean-Paul Marat

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s