4 January 1790: Pensions & class struggle

On en est revenu à la discussion sur les pensions : plusieurs personnes ont proposé des projets de décret… (…) …les deux tiers de l’Assemblée, justement irrités contre les pensionnaires, voulaient les traiter avec une rigueur extrême.

Ce sentiment est bien pardonnable, sans doute, quand on réfléchit aux déprédations insensées des courtisans et des gens de cour, et quand on songe que ces déprédations sont alimentées par la sueur et les travaux des Pen habitants des campagnes ; mais l’autre tiers de l’Assemblée, qui ne connaît que Paris et la cour, voulait pour les pensionnaires des ménagements beaucoup trop adoucis. – Il n’y a ici que deux partis, disait le chevalier de Boufflers, ceux qui ont des pensions et ceux qui n’en ont pas. – Ces gens de cour voulaient qu’on envisageât les pensions comme une propriété acquise et qui doit être respectée ; jamais on ne mit autant de chaleur, autant d’opiniâtreté, autant de ruse et de mauvaise foi à défendre une mauvaise cause que les pensionnaires en ont mis avec leurs amis à défendre leurs pensions.

(…)

Au moins, cette lutte produira en province un effet avantageux : ceux qui y habitent verront quels sont les vrais amis du peuple, et quels sont ceux qui préfèrent son soulagement à la faveur des grands et à l’avantage des courtisans. Quelques journées du même genre, et les restes de l’aristocratie sont détruits.

Journal d’Adrien Duquesnoy, député du Tiers état de Bar-le-Duc, sur l’Assemblée constituante : 3 mai 1789-3 avril 1790, t. 2 (Paris, 1894), p. 248-249.

Image: Stanislas de Boufflers

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s