18 November 1789: Rebellious Metz & Finances

Paris…

.. Ici, tout est assez tranquille. On craint cependant les suites de ce qui s’est fait aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Il a été décidé que pour être membre, il faudroit être possesseur de biens fonds, et le parlement de Metz est mandé ici pour rendre compte de sa conduite. C’est ce dernier décret qui donne de l’inquiétude. Le plan de M. Necker est envoyé aux districts. Il est à mon avis très étroit. Il y est question d’une création de banque nationale, pour l’extension de la Caisse d’escompte et la création de 12.500 actions nouvelles à 4.000 livres. Mais qui les prendra, lorsqu’elles sont à plus bas prix sur la place ? Je me félicite tous les jours de l’opération que j’ai faite pour vous et pour moi : il y auroit bien à en rabattre aujourd’hui.

Il y a un nouveau projet en l’air pour la refonte générale des monnoies, afin d’y changer les inscriptions. C’est le prétexte qu’on donne à une opération de finance, dont le but essentiel ne sera pas de profiter sur la matière, mais de remettre promptement en circulation des espèces. Voilà, je vous l’assure, les seuls plans encore secrets existant aujourd’hui.

Le comte de Seneffe à M. J.-B. Cogels, à Anvers, dans Pierre de Vaissière, Lettres d’«aristocrates». La Révolution racontée par des correspondances privées. 1789-1794 (Paris, 1907), p. 159.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s