11 November 1790: Resignations, Taxes on Servants, and New Conspiracies

Paris

(…) Deux de nos ministres ont donc donné leur démission, malgré le décret de l’Assemblée : M. de la Luzerne et M. de la Tour du Pin, le garde des Sceaux [Jérôme Champion de Cice
Archevêque d’Aix] tient bon ; je ne crois pourtant pas qu’il reste en place. C’est un intrigant, un ambitieux qui fera tous ses efforts afin de se raccommoder avec les Jacobins, mais ils ne prendront aucune confiance en lui, et ils agiront sagement.

On a donné une taxe sur les domestiques et sur les chevaux. Le premier domestique mâle : 3 livres, le second 6 livres ; tous les autres, 12 livres chacun. Les domestiques de labour, ni ceux attachés à la culture, ne sont point comptés dans le rôle. Les servantes : la première, une livre ; la seconde 3 livres. Les chevaux de carrosses, chacun 12 livres. Ainsi, tu vois que voilà encore un surcroît d’impositions. Il ne faudra pas moins pàyer une taxe personnelle, proportionnée aux facultés, une taxe sur les maisons, relative à leur loyer.

(…)

Nos affaires sont ici dans le même état. Il parait de prétendues nouvelles conspirations, afin de tenir le peuple en haleine. L’Assemblée a retiré au Châtelet le droit de connaître les crimes de lèse-nation. On ne le trouve pas assez dans le sens de la Révolutjon. On va créer une Haute-Cour nationale.

Lettre du marquis de Ferrières à Madame de Ferrières, dans Marquis de Ferrières, Correspondance inédite : 1789, 1790, 1791, publ. et annotée par Henri Carré (Paris, 1932), p. 317.

The portrait is of Champion de Cice, who, indeed, resigned on Nov. 20, 1790.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s