26 October 1789: Arrests & Rumours in Paris

On a arrêté, il y a deux jours, un M. Augéard, secrétaire des commandements de la Reine. Les motifs de sa détention, ordonnée par la commune, ne sont pas encore connus. Quelques personnes disent qu’il a été dénoncé par son secrétaire, et, ce qu’il y a de sûr, c’est que ce M. Augéard a déjà été mis à la Bastille sous le ministère de M. de Lamoignon, pour avoir travaillé avec M. Le Maître à je ne sais quel libelle, ce qui  annonce qu’il est un intrigant en sous-ordre. Quelques personnes espèrent que, par son moyen, on découvrira des faits qu’on ne soupçonne guère ; ce qu’il y a de positivement certain, c’est que le ministère se borne à demander à M. Bailly de remettre les sceaux de la Reine, dont M. Augéard était dépositaire, ce qui suppose qu’on n’a pas beaucoup d’inquiétude sur les papiers qui peuvent se trouver chez lui.

(…)

Pendant la séance, une des tribunes où sont placés les étrangers s’est enfoncée ; il n’est arrivé aucun accident grave; cependant on répandait à l’instant dans la Ville qu’il y avait deux députés tués. Le vrai est que personne n’a même de membres cassés. Je ne cite cette anecdote que pour prouver qu’il ne faut rien croire de tout ce qu’on répand en nouvelles de toute espèce.

Journal d’Adrien Duquesnoy, député du Tiers état de Bar-le-Duc, sur l’Assemblée constituante, t. I: 3 mai 1789-3 avril 1790 (Paris, 1894), p. 483, 484.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s